Mlle Oui Oui Encore Ambassadrice du Burlesque à Montréal, Québec

Comme en témoignent la légendaire strip-teaseuse Lili St-Cyr et le non moins légendaire Gayety Theater, il y a longtemps que dure l’histoire d’amour entre Montréal et le burlesque. En plus de poursuivre dans la tradition de ces spectacles d’effeuillage qui ont fait les plus belles et folles années de la Métropole, le Blue Light Burlesque donne aujourd’hui à cette forme d’art classique une touche d’humour toute contemporaine.

LE BLUE LIGHT BURLESQUE
Hommage vivant d’une époque révolue, le Blue Light Burlesque exhibe ses dessous sur scène depuis octobre 2004, ayant émoustillé, au cours des six dernières années, le public montréalais à coups de performances aussi stylisées qu’incroyablement sensuelles.
Excitant, amusant et entièrement dévoué à l’art du strip-tease, le Blue Light Burlesque a assis sa notoriété sur la ville grâce à ses soirées frivolement scénarisées. Pilotée par Mlle Oui Oui Encore le cabaret a jusqu’ici présenté plus d’une double douzaine de spectacles longue durée, le tout en se produisant à guichet fermé dans des salles comme Le Club Soda, La Maison Hantée, le La Tulipe, le Lion d’Or et le Théâtre Corona.
À Montréal, aucune troupe burlesque n’a été aussi active et n’a roulé sa bosse aussi longtemps que le Blue Light Burlesque. Dès ses débuts, le collectif personnifié par Mlle Oui Oui Encore s’est affirmé en tant que leader du revival burlesque ayant soufflé sur la métropole.

Le Blue Light Burlesque s’active à redonner au strip-tease le petit côté épicé et aguichant qui avait autrefois fait sa marque. Grivoises et même licencieuses, les prestations de la troupe n’en sont pas moins de bon goût, ne sombrant jamais dans la vulgarité. Sexy, élégantes et cabotines, les très anachroniques soirées burlesques se veulent un retour vers ce qui n’aurait sinon plus eu lieu, plongeant le public dans une ère où vaudeville et music-hall faisaient encore vibrer les foules.
Les spectacles du Blue Light Burlesque sont tous constitués d’une série de sketches traversés par une thématique commune. Tout au long des soirées, le maître de cérémonie et ses coquettes s’emploient à tisser la trame narrative de l’événement, introduisant et contextualisant les différentes pièces du tableau. Toujours dansants, les différents numéros comprennent des solos et des duos allant de la traditionnelle danse de l’éventail jusqu’à la comédie slapstick. Portés par la musique, les interprètes se dévoilent créativement sur scène pour le plus grand bonheur du public, s’extirpant gracieusement d’une riche enveloppe pour n’aboutir, au final, qu’en leurs soutiens-gorge ou caches-seins.  
La troupe a aussi, à l’occasion, intégré de la musique live à ses spectacles.